Découvrir “La part des nuages”

Lecture présentée par Gaëlle Vigné – 25 mars 2021

Vinau, Thomas (2017). La part des nuages. Paris, France : 10-18. 116 p.

Mots-clés :
Itinérance du quotidien – Suivre les nuages – Enchevêtrement de déséquilibres équilibrés – Attention aux riens qui font un tout – L’insensibilité par le sensible

Argument principal

La part des nuages est un livre du percevoir, du sentir, du regarder, un livre des éléments, de la pluie, du ciel, de la terre, du vent, mais aussi et surtout du corps. C’est une ode au vivant, à l’observation et à la description des sensorialités terrestres, un livre philosophique et poétique du fait quotidien où une parenthèse de vie s’ouvre pour absorber une discontinuité.
Ici, c’est l’histoire d’un papa, Joseph 37 ans, et de son fils Noé qui lui tient la tête hors de l’eau après que sa femme l’ait quitté. Noé part pour la première fois une semaine chez maman, en garde alternée, et Joseph ne respire plus. Nous partons alors avec Joseph pour une semaine d’expériences sensibles et corporelles, en plongeant dans le monde, dans l’être là, dans un habiter du quotidien dans lequel Joseph se débat. Ou pas.
C’est une aventure du quotidien, la quotidienneté d’aventures humaines, de parcours de vie, qui fait apparaître le rôle, la mécanique des sens. Ces sens qui cadencent, qui rythment chaque instant, leurs débuts et leurs fins, leurs passages d’une étape à une autre, comme une forme de saisonnalité des sens. Il y a à chaque page un état du présent, de la présence du corps en tant que vecteur de perceptions d’un soi, d’un tout.

Continuer la lecture de « Découvrir “La part des nuages” »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search