Découvrir “L’appât des possibles : Reprise de Whitehead”

Lecture présentée par Jean-Paul Thibaud – 23 Février 2021

Debaise, Didier (2015). L’appât des possibles: reprise de Whitehead. Dijon : Les Presses du réel.

Mots-clés :
Bifurcation de la nature – Sentir – Manière d’être – Préhension – Perception – Évènement – Philosophie spéculative

Argument principal

Alfred Whitehead est un penseur anglais contemporain qui a développé une philosophe spéculative en affinité avec le pragmatisme de William James (Whitehead est un des penseurs de prédilection de Latour, Stengers, Deleuze, Haraway…). L’ouvrage de Didier Debaise propose une lecture synthétique de la philosophie de Whitehead. Celle-ci est présentée comme une des philosophies contemporaines les plus novatrices pour repenser la question de la nature. Une des idées centrales de Whitehead concerne ce qu’il appelle « la bifurcation de la nature », c’est à dire le geste moderne de séparation entre le physique et le psychique, la distinction entre qualités primaires (l’essence) et qualités secondaires (l’apparence) qui marque l’expérience moderne de la nature. Whitehead prend le contrepied de ce dualisme pour élaborer une philosophie de l’expérience particulièrement originale qui met l’accent sur l’événement et la relation. Pour Whitehead le monde n’est pas composé d’objets mais d’événements, d’entités actuelles, de sentirs, de préhensions. Debaise propose une lecture de Whitehead en insistant sur la notion centrale de sentir, celle-ci relevant d’un « maniérisme universel » conduisant à une conception renouvelée de la notion du sujet (pensée comme manière d’être et perspective sur le monde) et à une place fondamentale accordée à l’esthétique. Debaise s’appuie sur Whitehead pour explorer une pensée des mondes possibles.

Continuer la lecture de « Découvrir “L’appât des possibles : Reprise de Whitehead” »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search