Premiers pochoirs : puissances visuelle, narrative et médiale

Pochoirs, parvis de l’Ecole supérieure d’art et de design de Grenoble Crédit photographique : Yves Monnier

Sur le parvis de l’Ecole supérieure d’art et de design de Grenoble, deux panneaux sont posés à même le sol. Une fête étudiante a pris place dans cet espace étroit entre l’Ecole et la rue la semaine précédente. La danse a fini de consumer les énergies encore libres. Des empreintes de pas entremêlées marquent le panneau en Fermacell (à droite). Le flot de la rue suit la cadence du feu vert et du feu rouge. Le panneau en verre (à gauche) raconte une autre histoire. Il vient de pleuvoir à verse, sa surface est lessivée. Les arbres balancent leurs feuilles, une autre strate se compose. Nous retrouvons les panneaux après l’orage.

Continuer la lecture de « Premiers pochoirs : puissances visuelle, narrative et médiale »

A la rencontre de la strate anthropocénique

Le chantier ‘strates’ est né de la rencontre entre des chercheur.es travaillant sur l’expérience sensible des milieux de vie dans l’Anthropocène et l’artiste plasticien Yves Monnier. Yves travaille sur la relation entre la mémoire, la matérialité de l’image numérique et le paysage. Il demande au paysage sa participation : des images de grande dimension sont collées sur des cadres de matériaux différents (Fermacell, médium, verre) agissant comme pochoirs que les processus atmosphériques contribuent à imprégner. Après un temps de dépose en extérieur, le pochoir est repris à l’atelier où Yves décolle le négatif de l’image pour en révéler un positif atmosphérique. Dans la cuvette grenobloise, où l’atmosphère agit comme un collecteur des rejets anthropiques, quinze jours suffisent pour obtenir du paysage sa participation à la création d’une image.

Prototypes de pochoirs déposés à l’ENSAG, Grenoble, 11 mars 2021
Photographie : Laure Brayer
Continuer la lecture de « A la rencontre de la strate anthropocénique »